Le choix du mode d’administration du questionnaire est important pour la qualité des résultats et des réponses. En effet, chacun présente des avantages et des inconvénients qui s’accentuent en fonction du sujet. Il est donc important de réfléchir aux freins apportés par le mode d’administration (selon le sujet et le profil des questionnés) avant de penser aux capacités techniques.

Précédent

Administration par téléphone

Aussi appelé CATI (Computed-Assisted Telephone Interviewing) dans le milieu des enquêtes et des analyses, ce mode d’administration est très apprécié lorsque la cible est large et étendue sur le territoire. L’interviewer contacte une liste de profils, les interroge et inscrit directement les réponses sur l’ordinateur, dans le logiciel de traitement.

Cette technique permet de limiter les problèmes de filtres et de renvois du questionnaire. Côté interview, l’accueil téléphonique des interviewés peut être glacial, voire agressif, car sur la population des actifs, il est nécessaire de les contacter sur les heures « de repos ». Par contre, pour avoir fait le constat et avoir eu le même retour de la part d’autres interviewers, les personnes âgées sont souvent heureuses de cet appel qui vient briser la routine de leur journée. Il faudra alors beaucoup de tacts aux enquêteurs pour maintenir le fil du questionnement et prendre congé.

Dans ce cas d’administration, le questionnaire doit être court : moins de 20 questions. Les questions comme les réponses doivent être simples en compréhension et rapides.
Les retours sur investissement sont généralement très corrects et les coûts moyennement élevés (formation et rémunération des enquêteurs). Il permet une enquête sur une grande zone géographique et un large échantillon.

Administration par questionnaire en ligne

Le terme métier est CAWI (Computed-Assisted Web Interviewing). L’enquête se déroule grâce à un questionnaire en ligne. Vous pouvez utiliser des formulaires payants reliés à un logiciel de traitement ou des gratuits comme le formulaire Google.

Dans ce cas d’administration, les questions doivent concerner l’internaute, être clairement formulées et rapidement compréhensibles. Un questionnaire en ligne subit la tendance au « zappage » de l’internaute.

C’est le mode d’administration le moins cher pour des résultats assez élevés. Par contre, le ciblage doit être clair et géré par des filtres qui permettront d’éliminer les réponses des répondants « hors-cible ».

Administration en face-à-face

Ce mode d’administration nécessite d’aller à la rencontre des individus visés, soit chez eux (à leur domicile, avec une prise de rendez-vous préalable), soit dans la rue, soit à la sortie d’un magasin.

Ce mode d’administration est assez coûteux, car outre la rémunération des enquêteurs, il faut financer leur(s) déplacement(s) et la restauration. De plus, le risque d’erreur est élevé puisque les enquêteurs complètent le questionnaire sur papier et recopient plus tard les réponses dans le logiciel de traitement. Mais la qualité des réponses est la plus élevée.

Nota : pour éviter ce désagrément, vous pouvez utiliser une version en ligne de l’administration du questionnaire et fournir une tablette aux enquêteurs.

Lorsque l’enquêteur inscrit directement les réponses sur son ordinateur, l’appellation métier est CAPI (Computed-Assisted Personal Interviewing).

Administration par envoi postal

Le questionnaire est adressé par voie postale à des personnes figurant sur la liste de l’échantillon. Le questionnaire est accompagné d’une lettre de présentation et d’explications, ainsi que d’une enveloppe T pour le retour. Aujourd’hui, il est aussi courant d’ajouter « un appât » (promotion, cadeau, loterie…) pour inciter les personnes à répondre et renvoyer le questionnaire.

Comme le questionné est seul devant le questionnaire pour y répondre, celui-ci doit être simple, élaboré avec un vocabulaire lui correspondant et avec une mise en page attractive.

Le taux de réponse de ce mode d’administration est faible et le coût postal peut être rapidement élevé. Ce mode d’administration n’est pratiquement plus utilisé.

Quel mode d’administration choisir ?

L’administration par voie postale est de plus en plus rare, car assez coûteuse pour des résultats faibles. Le choix des autres modes d’administration dépendra de l’amplitude de la zone géographique, la population-cible et du budget.

Lorsque votre choix est fait, vous pouvez maintenant vous atteler à l’élaboration du questionnaire.

Lire la suite