Accueil » Méthodologies » Comment faire l’introduction du questionnaire ?

Comment faire l’introduction du questionnaire ?

par | Mis à jour le 28/06/2022 | Publié le 13/05/2017 | Guide de l'enquête quantitative efficace | 0 commentaires

Cet article comporte 710 mots.

3

Premier contact avec le répondant, l’introduction du questionnaire est la dernière partie rédigée (avec la conclusion) que vous réaliserez. Placés avant les questions (dont la question filtre), le titre et l’introduction permettent de présenter l’enquête, le commanditaire de cette enquête et son objet (objectif de l’enquête). Dans le processus de communication écrite, c’est la première phase qui consiste à mettre le lecteur dans le contexte de nos propos.

Le rôle de l’introduction

De manière générale, l’introduction est un texte qui permet au lecteur ou à l’auditeur de comprendre rapidement le contexte de ce qu’il va lire ou entendre par la suite.

De quoi se compose un contexte ? Si l’on prend la méthode de la résolution de problème, on peut dire qu’il comprend les éléments du QQOQCP.

Le contexte doit donc mentionner l’environnement et les informations utiles pour que le destinataire du message comprennent rapidement ce qui va se présenter dans l’instant suivant et ce que l’on attend de lui.

Dans la communication écrite, une « bonne » introduction est d’autant plus importante qu’il n’y a pas de rétroaction pour rajuster les incompréhensions du destinataire du message ou un quiproquo.

Introduction du questionnaire : schéma simplifié de la communication selon Shannon

Shéma simplifié du processus de communication selon Shannon.

Généralités sur le titre et l’introduction du questionnaire

Si le questionnaire est rempli quand le sondé est seul, votre introduction devra aussi l’inciter à remplir le document et à vous le retourner. Vous devez donc préciser dans quel cadre ses réponses seront utilisées et quelles sont les modes de retour de ce questionnaire après son remplissage.

titre et l'introduction du questionnaire -  Exemple mairie de boulogne

Si vous disposez d’une équipe d’interviewers, ils se serviront de cette introduction comme aide-mémoire pour présenter leur action. Dans ce cas, certaines agences ne font pas d’introduction, car elles demandent à leur équipe d’administration du questionnaire de connaître « par cœur » le texte d’introduction.

Dans tous les cas :

  • Insérez le logo du commanditaire (et/ou de votre agence) en entête.
  • Ajoutez un titre explicite et votre introduction.
  • N’hésitez pas à indiquer que le traitement de ses réponses sera automatisé et que vous garantissez l’anonymat des réponses (voir réglementation du RGPD et la protection des données personnelles) si le sondé le souhaite. Même si cela paraît évident, il est bon de le rappeler.
    Si votre enquête n’est pas anonyme, indiquez-le aussi très clairement. Cela évitera à l’interviewer d’essuyer un refus, surtout si votre bloc d’identification est placé à la fin de votre questionnaire !

Précisions à propos du titre

S’il vous semble évident d’indiquer en titre « Questionnaire de satisfaction« , il est vrai que cela apporte une notion de contexte au sondé, mais pas suffisamment pour l’accrocher. Soyez plus précis ! C’est important de mentionner au plus vite le véritable contexte de ce questionnaire comme toute situation de communication (voir le schéma de Shannon plus haut). Par exemple, on peut titrer « questionnaire de satisfaction auprès des usagers sur la qualité des services municipaux » ou « questionnaire de satisfaction concernant l’accueil et les services rendus par la municipalité ».

L’introduction : un exemple

Elle est généralement « bateau » : « Soucieux de l’amélioration continue de nos prestations et afin de répondre au mieux à vos attentes, nous avons mis en place cette enquête de satisfaction. Toutes les données recueillies restent confidentielles et seront traitées de manière anonyme. Nous vous serions reconnaissants de participer à cette enquête en remplissant ce questionnaire et en nous le retournant par Email ou voie postale avant le …« .

Cependant, elle précise en quelques phrases dans un seul paragraphe :

  • le contexte du sondage,
  • l’objectif de l’enquête,
  • l’anonymat des réponses des interviewés
  • la date d’échéance du retour du questionnaire.

Cette formule d’introduction est donc efficace.

Après avoir construit cette partie, il ne vous reste plus à vous occuper de la conclusion.

Pin It on Pinterest

Share This