Pourquoi parle t’on de ressources de l’organisation ? Quelles sont-elles ? Pourquoi sont-elles indispensables à l’organisation ?

Une organisation qu’elle soit privée, publique, associative ou mixte ne peut fonctionner par elle-seule puisque son existence est administrative. Il faut donc des hommes et des femmes (ressources humaines) pour l’animer et des ressources financières, matérielles, immatérielles et technologiques pour que ses ressources humaines puissent atteindre son but. C’est ces ressources qui vont lui permettre d’avoir une existence sociale et économique.

Les types de ressources de l’organisation : définitions

Les ressources sont les moyens dont dispose l’organisation pour atteindre ses objectifs. Elles doivent permettre à l’organisation de fonctionner et de se développer.

Types de ressources Descriptions
Les ressources humaines Ressources tangibles – Individus composant l’organisation ou participant à son activité afin de contribuer à la réalisation de ses objectifs.
Les ressources financières Ressources tangibles – Moyens mobilisés par l’organisation pour financer son fonctionnement ou ses investissements.
Les ressources matérielles et immatérielles

Ressources tangibles – Biens matériels (locaux, véhicules, table, chaises…);

Ressources intangibles – immatériels (site Web, image de marque, brevets, logiciels…) que possède l’organisation.  

Les ressources technologiques Ensemble des moyens et savoir-faire qui aident l’entreprise à développer ses opérations tant de production, de commercialisation que de communication. Les ressources technologiques peuvent être tangibles (ordinateur, imprimante ou tout autre machine) ou intangibles (un système, une application virtuelle ou un logiciel).

Les ressources tangibles sont les moyens observables alors que les ressources intangibles sont des ressources immatérielles – qu’on ne peut pas toucher.

Les types de ressources de l’organisation en pratique

Les ressources humaines

Comme dit plus haut, les ressources humaines de l’organisation sont les hommes et les femmes qui l’animent. On les nomme différemment selon le type d’organisation. Ces ressources humaines sont organisées pour se répartir les responsabilités, les missions et les tâches afin que l’ensemble fonctionne pour atteindre le but.

 

Composantes du cadre organisationnel

C’est ainsi que dans tout type d’organisation, il est nécessaire d’avoir un projet stratégique (le but à atteindre ou politique) conduit par un système de management qui définit comment atteindre ce but et qui veille à ce que l’action de chacun œuvre dans ce sens.

La direction traduit la politique visée (projet) en objectifs stratégiques, puis distribue les objectifs tactiques qui découlent de ces stratégies à l’encadrement et lui attribut des ressources pour les atteindre. Les managers sont chargés de distribuer à leur tour les tâches et les missions qui seront accomplies par les opérationnels pour atteindre leurs objectifs tactiques.

ressources de l'organisation : niveaux de décision

En clair, si les dirigeants donnent du sens aux actions en explicitant d’abord leur politique (but poursuivi) et leur stratégie, l’encadrement peut à son tour donner du sens aux objectifs tactiques et les exécutants peuvent opérer ENSEMBLE dans le même but, donc en cohérence et en intelligence.

En pratique, les opérationnels comme l’encadrement ne savent pas exactement quel est le projet et encore moins la stratégie menée. C’est pourquoi beaucoup de salariés sont en recherchent de sens dans leur quotidien professionnel. Et la direction, souvent “la tête dans le guidon” n’a pas une vue très précise de la stratégie menée non plus. 

Or, définir ses objectifs et élaborer une stratégie pour une organisation est une source de sens d’une part pour chaque personne de la structure ; cela permet que chacun œuvre dans le même but. Etre organisée est aussi pour l’organisation une source d’économie de temps, financière et un gain de confort psychique pour ses membres.

Enfin, les membres d’une organisation partage aussi une dimension symbolique, des normes (de travail, de savoir-être, etc.) et des valeurs.

Les ressources financières de l’organisation

Elles sont l’ensemble des des moyens financiers dont dispose l’organisation pour la constituer, permettre sa production et son fonctionnement.

Les ressources financières peuvent être le fruit de la production de l’organisation (vente de produits et services), des cotisations ou des taxes. Elles peuvent aussi provenir de dons, de rémunérations de placements ou d’aides et de financements

Elles peuvent aussi provenir d’apports par les associés qui en contrepartie de leur investissement vont bénéficier des futurs profits de l’organisation en touchant des dividendes pour les entreprises et les structures mixtes.

De même, l’organisation peut contracter un prêt (qui constitue une dette à rembourser dans le temps) pour financer un projet. Elle étale ainsi les moyens financiers nécessaires dans le temps par un remboursement du prêt échelonné sur un certain nombre de mois.

Les ressources matérielles de l’organisation et immatérielles

On les appelle aussi les ressources physiques.

Pour travailler et produire, les ressources humaines ont besoin de matériel comme d’un bureau et un ordinateur pour les gestionnaires ou d’une tronçonneuse, d’une cisaille et d’une camionnette pour un paysagiste. Ce sont les biens matériels de l’organisation.

L’organisation doit aussi communiquer : elle aura besoin d’un site web et d’outils digitaux comme des applications. Elles a aussi besoin de logiciels pour gérer ses données et les exploiter. Ce sont les biens immatériels.

Les ressources technologiques

Les ressources technologiques de l’organisation sont les logiciels qu’elle a développé ou acquis pour fonctionner. Cela peut aussi être du matériel de pointe comme dans les entreprises pharmaceutiques et les laboratoires.

Depuis 20 ans, les organisations ont dues aussi intégrer les technologies web pour répondre aux changements des comportements d’achat de leurs clients.

On peut aussi citer pour exemple un matériel classique transformé par l’entreprise pour répondre à ses propres besoins.

Les autres ressources

D’autres ressources sont aussi devenues nécessaires aux organisations comme les ressources naturelles pour celles qui les transforment. Mais aussi les ressources intellectuelles qui sont maintenant indissociables d’une organisation comme sa marque, son identité visuelle, ses contenus, etc., les ressources informationnelles qu’elle constitue ou recueille sur son marché, ses clients, ses revenus et ses coûts, etc. et enfin la ressource temps, car comme dit le dicton ” le temps, c’est de l’argent”. Et de plus en plus, les gestionnaires doivent gérer ce temps.

 


Pour aller plus loin :

Les concepts des ressources pour l’entreprise : le cœur de compétence de Hamel et Prahalad, Edith Penrose.