Accueil » Méthodologies » Rapport d’analyse – Présentation et rédaction

Rapport d’analyse – Présentation et rédaction

par | Mis à jour le 26/07/2022 | Publié le 31/12/2018 | Comment analyser des données ? | 2 commentaires

Cet article comporte 1,011 mots.

4

Contrairement à votre support de présentation orale de votre analyse des données, le rapport d’analyse complet est très élaboré et détaillé. Il doit finir de convaincre votre auditoire le plus récalcitrant à vos préconisations et ayant des doutes sur le sérieux de votre travail de recueil et de traitement des données.

Le rapport d’analyse suit un plan dit « universitaire », car ce type d’étude est à l’origine un travail d’étudiant et de chercheur. Depuis 50 ans, ce document est sorti de l’université pour être maîtrisé par les marketeurs et les agences spécialisées  dans les études et la data.

Le plan universitaire du rapport d’analyse

  • La couverture : elle indique les auteurs et les commanditaires. Elle mentionne aussi la date du rapport d’étude et un titre explicite complété par un sous-titre. Vous pouvez y ajouter un visuel, surtout s’il est pertinent.
  • Le résumé : il est obligatoire pour les étudiants universitaires comme pour les agences d’étude dignes de ce nom. Le résumé présente le domaine d’étude et le problème étudié (thème de l’étude). Il résume ensuite la démarche et les principaux résultats. Le résumé n’est pas une introduction. Il doit inciter le lecteur peu enclin à lire ce rapport chiffré à poursuivre la lecture.
  • La table des matières : elle liste les parties, chapitres et titres principaux avec une numérotation des pages (annexes comprises). Votre document étant conçu sur traitement de texte, il vous suffit d’insérer le module à la fin de votre travail de rédaction et de mise en page pour l’obtenir.
  • L’introduction : c’est le début technique du rapport d’analyse. Dans cette « mise dans le contexte » de votre lecteur, vous devez y mentionner :
      • les sources et l’origine des données,
      • décrire les variables de votre étude,
      • préciser les objectifs,
      • indiquer la démarche ou la méthodologie de l’enquête et/ou de l’étude,
      • la structure du plan de votre document.
  • Détails de l’étude : vous devez présenter précisément les données traitées et leur analyse. Ce travail doit être accompli pour chaque traitement de données qui apporte une information importante à l’objectif du rapport. Ces éléments sont suivis de vos remarques et particulièrement des points importants qui seront repris dans vos préconisations. Les autres traitements, ceux qui n’apportent rien à l’objectif ou viennent confirmer des faits connus, peuvent être signalés comme tels. Chaque tableau et graphique doit être référencé (numéroté) et accompagné d’un titre et/ou d’une légende dans un rapport d’analyse.
  • Conclusions de l’étude : elle rassemble tous les points importants qui vont appuyer vos préconisations : les points forts et les points de vigilance. Chaque partie (chaque élément de votre argumentation) doit être détaillé, mais de manière claire et synthètique.
  • Préconisations : votre analyse vous a amené à établir des conclusions. En tant qu’expert, vous devez maintenant apporter des préconisations qui doivent aider les commanditaires à prendre une décision (votre supérieur, votre direction ou votre client). Vous devez y détailler ce que vous conseillez (actions, planning, points de contrôle, etc.) en vous appuyant sur les résultats d’étude obtenus. C’est dans cette partie que la qualité de votre expertise sera évaluée par votre commanditaire.
  • Références des citations et bibliographie. Pour ne pas être accusé(e) de plagiat et pour rendre à César ce qui appartient à César, vous devez citer les sources des documents, études et ouvrages que vous mentionnez dans votre rapport.
  • Annexes

Rapport d'analyse : la forme a autant d'importance que le fond.

Comment rédiger le rapport d’analyse ?

Le rapport d’analyse est un document important pour celui qui vous a commandé l’étude (aide à la prise de décision) et pour vous (traduit votre professionnalisme). Ainsi, même s’il doit être succinct, il doit être précis et ne pas laisser place au scepticisme d’un lecteur. Vous devez donc être convaincant et crédible. Ainsi, outre la qualité technique de votre étude, votre rapport doit avoir d’autres qualités :

  • un style lisible par le lecteur. Votre vocabulaire et la tournure des phrases doivent s’adapter à vos lecteurs : faîtes des phrases courtes et utilisez le vocabulaire professionnel du commanditaire. Au besoin, vous pouvez ajouter un glossaire à votre document.
  • l’orthographe, la grammaire et la conjugaison doivent être irréprochables. De ce fait, vous n’hésiterez pas à utiliser un correcteur d’orthographe et à faire relire votre rapport avant de le diffuser…
  • Agrémentez votre document de visuels (graphismes, photos et autres) de bonne qualité. Les agrandissements et les réductions doivent être réalisés en utilisant le maintien de la proportionnalité afin de conserver un bon rendu du visuel.

Le rapport d’analyse est un document important pour la prise de décision du commanditaire. Pour qu’il soit lu et pris en compte, la qualité de forme est aussi importante que la qualité de fond. S’il réunit les deux aux yeux de votre commanditaire (donc le document doit être adapté à votre commanditaire et non à une « grille universitaire », il sera un véritable outil de prise de décision.

Pin It on Pinterest

Share This