Qu’est-ce qu’une organisation en économie ? Lorsque plusieurs personnes poursuivent un même but, elles ont tout intérêt à se regrouper de manière organisée pour l’atteindre. L’idéal est de formaliser cette organisation par un cadre juridique et des ressources. En effet, une organisation pas ou peu structurée a peu de chance d’atteindre son but si chaque individu n’a pas un rôle et une mission au sein du groupe. Chaque personne a besoin de trouver sa place dans le groupe et le groupe  doit s’organiser en exploitant au mieux les compétences techniques et relationnelles de ses membres pour être efficace.

Qu’est-ce qu’une organisation ?

De l’intérêt individuel à l’intérêt collectif

L’action individuelle est la réalisation d’une action par un individu de manière autonome : il poursuit seul son propre objectif.

L’action collective est l’action ponctuelle de plusieurs individus qui vont agir ensemble pour atteindre un but commun. En s’organisant, ils vont atteindre un plus haut niveau d’efficacité que s’ils agissaient chacun de leur côté. En effet, par l’action collective organisée :

  • les individus se répartissent les tâches en fonction des aptitudes de chacun ;
  • les individus se spécialisent par activité pour une plus grande efficience et dans une perspective de pérennité ;
  • l’objectif de l’action collective est atteint plus rapidement que dans le cadre d’une action individuelle.

Organisation : Composantes du cadre organisationnel

De l’action collective à l’organisation

Un groupe s’organise lorsque des individus s’engagent collectivement dans une action en vue d’atteindre un ou plusieurs objectifs.

Le passage de l’action collective à l’organisation implique :

  • une inscription dans la durée ;
  • une structure souvent hiérarchisée pour coordonner les actions de chacun, faire circuler l’information, prendre des décisions et fixer des règles ;
  • mobiliser des ressources ;
  • un cadre juridique.

Du groupe organisé à l’organisation

Les différentes formes juridiques d’organisations

Le cadre juridique d’une organisation dépend du choix du statut juridique. Le statut juridique permet la reconnaissance légale de l’organisation en tant que personne morale et lui confère des droits, des obligations propres et des des règles de fonctionnement.

Il existe de nombreux statuts juridiques selon le type d’organisation.

  Entreprises privées Organisations publiques (Etat et administrations) Organisations de la société civile
Principales formes juridiques
    • SAS
    • SA
    • EURL
    • SARL
    • Entreprise individuelle
    • Etc.
  • Commune
  • EPLE (établissement public local d’enseignement)
  • Conseil départemental
  • Etc.
  • Association loi 1901
  • Syndicat
  • Fondation ONG
  • Etc.

Pourquoi différents statuts juridiques pour les organisations ?

Tout simplement parce que pour chaque statut juridique, le but des organisations n’est pas le même, comme leurs finalités et leurs objectifs :

  • Une entreprise a pour but de satisfaire particulièrement des besoins économiques (intérêts privés) en proposant des biens et des services marchands. Sa finalité est de créer de la richesse et faire du profit, mais aussi d’assurer une responsabilité sociale (créer de l’emploi par exemple). Sa production est marchande (vendue selon un prix permettant à l’organisation de faire du bénéfice)
  • Une organisation publique a pour but de satisfaire des besoins sociaux comme la gestion des routes, la gestion de l’instruction (Education Nationale), l’indemnisation du chômage, la surveillance des pratiques médicale, la gestion de l’accès à la culture (musées, exposition culturelles), etc. Sa finalité est de satisfaire l’intérêt général (du plus grand nombre). Sa production est non marchande (le prix du biens ou du service est gratuit ou partiellement gratuit et sa vente ne permet pas de faire des bénéfices) et marchandes (par le biais d’entreprises qui dépendent de l’Etat ou auxquelles l’Etat a confié une mission telle que les transports, les autoroutes, l’énergie, la poste, etc.) .
  • Une association a pour but de satisfaire particulièrement des besoins sociétaux comme la défense des droits d’un groupe d’individus (associations de consommateurs, syndicats, etc.), l’accès au sport et à la culture (associations sportives ou d’arts plastiques), etc. Les associations compensent aussi  des besoins sociaux délaissés par les administrations (exemple : les restos du cœur) ou les entreprises (épiceries associatives dans les villages). Plus clairement,  une association a pour finalité la défense d’intérêt commun autre que de partager des bénéfices. Sa production est non marchande. Notons par ailleurs que la plupart des associations en France sont à but non lucratif (elles ne doivent pas faire de bénéfices).

La finalité des organisations

Type But Finalité Explication
Entreprises privées   Lucratif Économique et financière, Sociale et Sociétale Les trois finalités réunies constituent la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) Le but principal des entreprises est de faire du profit pour assurer leur pérennité ; elles sont aussi soucieuses du bien-être de leurs salariés et de l’environnement.  
Organisations publiques Non lucratif Mission de service public Elles visent l’intérêt général ou collectif par la fourniture de services.
Organisations de la société civile Non lucratif Humanitaire, culturelle, sociale, sportive, artistique, etc. Elles satisfont l’intérêt de leurs adhérents ou d’une population par la fourniture de services.

Les acteurs des organisations

Chaque type d’organisation a ses acteurs, c’est à dire des personnes qui assurent son bon fonctionnement :

L’entreprise

Une entreprise est gérée par des dirigeants et détenue par des propriétaires. Les premiers peuvent aussi être les seconds – généralement dans le cas de petites entreprises.

  • Les dirigeants, selon le statut de l’entreprise, sont des salariés ou pas. Ils travaillent dans et pour l’entreprise.
  • Les propriétaires ne sont pas salariés et ne perçoivent pas de salaire, mais une partie des bénéfices de l’entreprises (dividendes) selon le nombre de parts qu’ils détiennent.
  • Les employés sont des salariés au niveau décisionnel et au niveau opérationnel.

L’association

Une association est composée par :

  • des bénévoles qui donne du temps gratuitement à l’association; 
  • des membres adhérents qui ne donnent pas forcément de leur temps, mais qui ont versé une cotisation, Cette dernière leur donne le droit de participer aux assemblées ;
  • des membres bienfaiteurs qui versent une somme supérieure à la cotisation de base;
  • des membres d’honneur qui rendent des services et sont ainsi dispensés de cotisation;
  • des membres fondateurs qui sont à l’origine de l’association;
  • des salariés qui perçoivent un salaire de la part de l’association. ils peuvent être aussi adhérents à titre personnel, mais ne peuvent pas diriger l’association de droit ou de fait.

Pour la gestion régulière de l’association, les membres peuvent élire parmi eux des personnes qui feront partie du bureau (président, trésorier, secrétaire), mais cela n’est pas obligatoire.

Les organisations publiques

Les dirigeants des organisations publiques sont élus (président de la République, maire,  etc.) ou nommés (le président nomme les préfets). Les salariés de l’organisations publiques sont des fonctionnaires.

Le système économique français comprend 3 grands types d’organisations qui ont chacun une finalité distincte afin de satisfaire les besoins de la population et des individus qui la compose.

 


POUR ALLER PLUS LOIN :