Comment devenir métreur ? formation, carrière

Formation/Emploi

Dans le secteur de la construction, le métreur, également connu sous le nom d’économiste de la construction, joue un rôle fondamental. De la logistique à la finance, découvrez les principales fonctions, qualifications requises et perspectives d’évolution pour ce métier complexe et enrichissant.

Présentation du métier de métreur

Le métreur est un acteur clé dans la réalisation de projets de construction ou de rénovation. Il a pour mission principale de déterminer la quantité et le coût des matériaux nécessaires pour achever un chantier. Son intervention s’étend du début du projet jusqu’à sa livraison, en veillant à la gestion et optimisation des coûts.

Rôle et responsabilités du métreur

Au commencement d’un projet, le métreur recueille toutes les informations nécessaires afin de rédiger un cahier des charges comprenant une prévision budgétaire précise. Durant l’exécution des travaux, il vérifie que tout se déroule conformément aux spécifications établies. En outre, il peut être sollicité pour des activités de prospection et répondre aux appels d’offres.

Qualifications et formation nécessaire pour devenir métreur

Pour devenir métreur, certaines qualifications académiques sont indispensables :

  • Baccalauréat professionnel Technicien d’études du bâtiment option A études et économie
  • Baccalauréat STI2D spécialité architecture et construction

Une évolution et une spécialisation supplémentaires peuvent nécessiter des diplômes tels que BTS (Brevet de Technicien Supérieur), BUT (Bachelor Universitaire de Technologie), Licence ou Master spécialisées en économie de la construction.

Compétences requises pour exceller en tant que métreur

Pour réussir dans cette profession, il est important de posséder les qualités suivantes :

  • Connaissance approfondie des normes et réglementations en gestion de sites
  • Méthodologie, organisation et conscience professionnelle pour respecter les délais prédéfinis
  • Capacité à gérer efficacement la pression et les problèmes potentiels

Perspectives salariales et évolutions de carrière

La rémunération d’un métreur débutant varie entre 1 800 à 2 500 euros brut par mois, soit une fourchette annuelle allant de 24 000 à 30 000 euros brut. Avec de l’expérience, le salaire peut atteindre un minimum de 35 000 euros annuels. Les métriers couronnés de succès peuvent espérer évoluer vers des postes à plus grande responsabilité comme chef estimateur, responsable de travaux ou directeur de projets BTP.

Environnement de travail du métreur

Un métreur dispose généralement d’un bureau où il travaille lorsqu’il n’est pas sur le site. Ce positionnement essentiel dans la construction implique des interactions constantes avec divers acteurs tels que les architectes, les propriétaires et les ouvriers.

Secteurs d’application et opportunités professionnelles

Les métriers peuvent exercer dans les secteurs variés incluant :

  • Construction de bâtiments
  • Design d’intérieur
  • Menuiserie

Ils ont également la possibilité de travailler pour des entreprises de travaux publics, des cabinets d’architecture, des maîtres d’œuvre, des autorités locales, ou encore adopter un statut indépendant en se spécialisant dans certains domaines spécifiques.

Avenir et progression de carrière

Après plusieurs projets réussis ou années d’expérience, un métreur peut obtenir des rôles accrus en termes de responsabilités, tels que chef estimateur, responsable de travaux ou même de gestionnaire de projets BTP. Certains choisissent aussi la voie de l’auto-entrepreneuriat, spécialisée dans des secteurs précis ou travaillant de manière autonome.

En conclusion, le métier de métreur est indispensable au bon déroulement des projets de construction. En maîtrisant parfaitement les aspects financiers et matérielles, ces professionnels permettent non seulement de maintenir les budgets mais aussi d’optimiser chaque aspect des chantiers. Une carrière prometteuse attend ceux qui décident de s’engager dans cette voie enrichissante et dynamique.