L’ergonomie Web, une vaste inconnue pourtant indispensable

par | Mis à jour le 16/11/2021 | Publié le 15/12/2014 | Comment rédiger le cahier des charges pour un site web | 0 commentaires

Résumé : L'ergonomie web ou comment donné envie à l'internaute de commettre une action : architecture, navigation, design. L'expérience client ...
Cet article comporte 1,004 mots.

4

Sur votre site, sans doute avez-vous « logiquement » classé et nommé vos catégories, choisi l’emplacement des boutons ou du moteur de recherche, travailler votre parcours client, bref vous avez sans le savoir toucher à l’ergonomie de votre site. C’est bien, mais il y a encore un peu de travail pour atteindre une qualité ergonomique digne se ce nom.

Qu’est-ce que l’ergonomie web ? Pour qui ? A quoi sert-elle ? Quelle méthodologie adopter ?

Voici quelques clés qui vous permettrons de mieux comprendre et de penser désormais « ergonomie ».

Ergonomie Web et expérience utilisateur

L’ergonomie web est une discipline qui découle de l’ergonomie homme-machines ou comment adapter la machine à l’homme en intégrant des concepts de confort, de sécurité et d’efficacité ?
L’objectif d’un travail d’ergonomie est d’améliorer ce que l’on appelle « l’expérience utilisateur » ou UX (User eXperience) ; autrement dit la manière dont l’individu perçoit l’objet avant, pendant et après son utilisation.
Un site ergonomique est un site qui se préoccupe de ses utilisateurs, répond à leurs besoins et les satisfait. Une fois l’internaute séduit par votre site, vous serez davantage en mesure de le fidéliser, comme nous l’explique Lisette dans son article intitulé « l’expérience client, le nouveau facteur de fidélisation ? ».

Des utilisateurs de plus en plus expérimentés

Comment réagissez-vous lorsque :

  • vous visitez un site et que vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?
  • vous devez scroller vers le haut pour trouver le bouton Pages suivantes ?
  • vous êtes interpellés par des animations, des pops-ups dans tous les sens ?

Vous êtes découragés, voire énervés ? Vous criez à l’amateurisme ?
Vous ne le saviez peut-être pas, mais vous avez acquis au fil des années une culture web, c’est-à-dire des connaissances et un savoir-faire qui vous rendent de plus en plus exigeants sur la qualité des sites que vous visitez. D’ailleurs, il est fort à parier que si un site ne répond pas à vos attentes, notamment vis-à-vis des sites concurrents, alors vous le quittez en un clic et sans état d’âme.
Attention tout de même, votre site doit répondre aux attentes de tous les internautes y compris des moins initiés.

Règles et bonnes pratique de l’ergonomie Web

Vous êtes convaincu de l’intérêt de l’ergonomie ? Parlons maintenant des concepts et méthodes que vous allez pouvoir mettre en place pour rendre l’expérience utilisateur la plus agréable possible.

1er pré-requis

Tout d’abord, avant de pouvoir satisfaire notre visiteur, un pré-requis : le définir pour mieux le connaître. Idéalement, il sera aussi au cœur des préoccupations des acteurs du projet (adaptation de votre site) qui devront l’intégrer au cœur du process (expérience utilisateur). Il s’agit ici de prendre en compte l’internaute et l’être humain, mais attention pas n’importe lequel : « votre » internaute !

La méthode des personas

Pour cela, il va vous falloir mener des investigations pour dégager un profil utilisateur. Les ergonomes utilisent pour cela la méthode des personas qui consiste à créer une véritable carte d’identité de votre visiteur (ses objectifs sur le site, ses habitudes, envies, sa relation à la marque, des informations socio-démographiques etc).
Parallèlement, votre utilisateur étant un être humain, il est indispensable d’avoir en tête quelques éléments qui le caractérise pour comprendre comment il perçoit son environnement (votre site) et comment il l’intègre mentalement.

Lois des proximité et de similarité

Méthode des personasLes lois dites de proximité et de similarité énoncent que le cerveau a une tendance à regrouper les informations lorsqu’elles sont proches physiquement et qu’il regroupe les choses qui se ressemblent.
Concrètement, sur un site e-commerce par exemple, il vaut mieux ne pas placer la description du produit trop loin de sa photo, car cela peut créer une confusion dans la tête de votre visiteur. Cela peut vous paraître évident, mais un bouton trop petit, une typographie peu lisible, des catégories ambivalentes, rien de plus énervant pour notre internaute du XXI ème siècle qui je le rappelle, dans son ensemble, a acquis un niveau d’expertise des sites web.
En fait, plus l’internaute passe du temps à réfléchir sur le fonctionnement de votre site, ou pire, s’il est mis en échec par des fonctionnalités qui ne remplissent pas leur rôle, plus l’image qu’il se fera de votre site sera mauvaise !
Une fois que vous avez bien en tête votre utilisateur, n’oubliez pas d’appliquer les règles de l’ergonomie :

  • Un site bien rangé et compréhensible
  • Des pages bien organisées
  • Un site qui informe et apporte des réponses
  • Un site qui aide l’internaute à accomplir sa tâche sans perte de temps
  • Un site accessible à tous
  • Un site qui laisse la liberté à l’internaute de décider

Une préoccupation permanente

Peu importe la taille ou le type de sites que vous concevez ou que vous gérez, ne passez pas à côté des questions d’ergonomie.
Idéalement, vous devez avoir réfléchi à votre démarche ergonomique lors de la conception du cahier des charges du site. Cela facilitera le travail du développeur et du graphiste en évitant les allers-retours, pour une meilleure efficacité. Si votre site est en ligne, interrogez-vous sur la qualité ergonomique de votre site en réalisant un audit qui sera également utile pour sa refonte.
Pour ce faire, pas besoin d’être un expert, une fois que vous avez bien en tête les règles ergonomiques, vous allez vous aussi acquérir des réflexes et regarder votre site d’un œil neuf.
Pour vous aider, n’hésitez pas à faire des copies d’écrans, à lister et à organiser par thèmes les points que vous souhaitez modifier ou améliorer. Vous pouvez aussi vous aidez d’outils comme Google Analytics pour identifier les zones à fort taux de clic, les parcours de vos utilisateurs ou les pages ou le taux de rebond est anormalement élevé.
Pensez aussi à regarder la structure de votre site, les menus de navigation primaire et secondaire, à vérifier la présence d’un fil d’Ariane, à privilégier le confort visuel à l’esthétisme, enfin pensez à la cohérence globale de votre site.

Les E-books

Rédiger son cahier des charges

Tout ce qu’il faut pour bien s’entendre avec son prestataire

Google Data Studio

Faîtes parler vos données !

Tests de connaissances

Newsletter 5Min/mois

Recevez notre newsletter pour consulter l’essentiel du marketing.

Articles pouvant vous intéresser

Les mentions obligatoires sur un site Internet ?

Les mentions obligatoires sur un site Internet ?

Que votre site soit professionnel ou non, vous avez l'obligation d'y faire figurer des mentions obligatoires. Quelles sont-elles pour un site professionnel ? Le non-respect de ces mentions...

Bien concevoir sa page Mentions légales

Bien concevoir sa page Mentions légales

Dans la conception d'un site, la page Mentions légales est souvent le parent pauvre, l'oubliée de l'étude de création ou refonte du site. Généralement, on préfère passer du temps sur la page...

Stratégie digitale : évitez l’échec au ROI

Stratégie digitale : évitez l’échec au ROI

Vendredi 28/11 au matin, j'ai assisté à la présentation dans le domaine de la stratégie digitale d'une agence rennaise intitulée "Comment créez-vous de la valeur avec le trafic de votre site ?". Sur...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avertissement : L’url du site web ne sera pas affichée dans le commentaire et toute url placée dans le commentaire sera systèmatiquement effacée avant sa publication.

Pin It on Pinterest

Share This