Bien que vous vous soyez investi dans l’élaboration de votre questionnaire et que vous l’ayez fait relire à des collègues ou à des proches, cela ne suffit pas. Tester votre questionnaire auprès de potentiels interviewés vous permet de relever des erreurs ou des dysfonctionnements qui ne peuvent pas être détectés par des collègues ou par toute personne impliquée dans votre sujet.

Précédent

Pourquoi faut-il tester un questionnaire ?

Quand vous allez tester votre questionnaire, vous allez aussi tester la méthode d’administration que vous avez retenue. En bref, vous allez tester auprès d’un nombre limité de personnes la clarté de vos questions, la simplicité des réponses, la durée du questionnement et l’efficacité de la méthode d’enquête quantitative choisie. Cela vous permettra ainsi de constater les défauts de votre questionnaire (questions, enchaînement des questions, présentation de l’enquête, remerciements, durée…) et de relever les points de vigilance qu’il faudra signaler aux enquêteurs. Ce test est donc essentiel pour ne pas dire indispensable.

Auprès de qui tester votre questionnaire ?

Si vous avez un échantillon ciblé, vous choisirez une vingtaine de personnes (non retenues dans votre échantillon) auprès desquelles vous pourrez faire votre test. Si vous avez choisi une autre méthode, vous testerez aussi auprès de 20 personnes prises au hasard, votre support. Les questionnaires remplis pour le test ne sont pas utilisés dans le traitement des résultats puisqu’il y a toujours des corrections à apporter, donc des modifications… L’utilisation de ces questionnaires fausserait donc les résultats.

Evaluer la qualité de votre questionnaire

  • La durée de remplissage: au-delà de 10 minutes ou si les questionnés expriment de la lassitude, il faudra envisager de réduire le nombre de questions.
  • La clarté des questions (vocabulaire, formulation) : si vous devez expliquer vos questions ou les reformuler, c’est qu’il faut les revoir.
  • L’enchaînement des questions : le « dynamisme » et la fluidité du questionnaire, l’ordre et la transition des questions…
  • La qualité des réponses obtenues : les réactions des questionnés à certaines questions, la complexité des questions ou des réponses, les comportements des interviewés tout au long du questionnaire, l’information recueillie…

Souvent zappée par négligence ou désir d’obtenir rapidement les résultats finaux, cette étape de la méthodologie d’enquête quantitative est primordiale. Elle permet de confirmer que le questionnaire sera le moyen d’obtenir les réponses attendues et de s’assurer que le budget investi est dépensé à bon escient. Cela évite donc de s’apercevoir après une administration de 100 ou 500 personnes que les questions ne sont pas les bonnes…

Lire la suite


N’hésitez pas à apporter votre expérience ou des compléments d’information en participant au forum.

Pour aller plus loin, réservez dès maintenant “Faire ses enquêtes quantitatives avec méthode” – 100 pages de conseils et d’astuces pour réaliser vous-même vos enquêtes de satisfaction et sondages (sortie en septembre 2019) – sur notre boutique.