On continue notre série sur la plateforme d’outils Google Webmaster Tools (aujourd’hui appelée Search Console), en essayant de respecter l’ordre d’actions. Pour rappel, vous avez déclaré votre site. Maintenant, il est souhaitable de déclarer votre sitemap pour aider Google à parcourir votre site avec ce plan.

Mais comment déclarer son sitemap sur Google Webmaster Tools?

Le sitemap : le GPS de Google pour parcourir votre site

Quelques mots sur le sitemap avant de poursuivre…

Nous l’avons déjà abordé à propos des moteurs de recherche, chacun d’entre eux a un robot (crawler) qui parcourt le web pour indexer les pages rencontrées. Pour chacune, il analyse le contenu dont les liens hypertextes et va parcourir à la suite les pages vers lesquelles renvoient ces liens. Et ainsi de suite…

Cette indexation est naturelle, mais peut prendre un certain temps selon la taille de votre site et le nombre de liens hypertextes internes et externes qu’il contient.

Pour être claire, c’est comme si vous erriez dans la Creuse pour en dessiner le plan et qu’à chaque chemin rencontré, vous le suiviez jusqu’au prochain… Il vous faudrait davantage que vos quelques semaines de vacances pour réaliser le plan de la Creuse. Pour le moteur de Google, c’est la même chose sur le web.

Or, depuis 2006, tous les moteurs de recherche se sont mis d’accord sur une normalisation du sitemap qui déclarerait les différentes pages d’un site, les liens entre les pages, etc. Et ce, afin d’accélérer l’indexation de tout le contenu de votre site. Sympa, non ?

Le sitemap se déclare donc via un fichier au format xml dans les Search Console des moteurs de recherche. Et oui, pour accélérer le référencement de votre site sur Bing, par exemple, vous devrez effectuer aussi sa déclaration dans le Bing Webmaster tools…

Le sitemap n’est pas obligatoire, mais il facilite grandement l’indexation de vos pages sur le moteur de recherche et donc, votre référencement. Vous pourrez ensuite vous concentrer sur la qualité de vos pages pour que celles-ci obtiennent une bonne position dans les résultats de recherche des moteurs.

Déclarer son sitemap sur Google

  1. Connecté à votre compte Google Webmaster Tools, sélectionnez le site concerné (site principal) puis, rendez-vous dans la catégorie des outils Exploration>Sitemaps.
    Google Webmaster Tools : déclarer son sitemap
    Google Webmaster Tools - Déclarer son sitemap
  2. Cliquez sur le bouton rouge, en haut à gauche, Ajouter/tester un sitemap (ou Renvoyer le sitemap, si vous en avez déjà soumis un).
  3. Dans le pop-up qui s’est ouvert, indiquez l’adresse de votre sitemap, puis cliquez sur Tester le sitemap.
  4. Attendez quelques instants que Google traite votre sitemap, puis demandez à voir le résultat du test.
    S’il est positif, validez le sitemap. Il vous faudra ensuite attendre au maximum 48h pour que Google commence à indexer vos pages.
    S’il est négatif, il vous faut vérifier l’adresse exacte de votre sitemap et éventuellement, vérifiez que votre sitemap est bien codé pour en être un.

 

Le site sitemaps.org peut vous être utile pour vérifier que votre fichier sitemap.xml est bien conforme aux normes.

Et 48 heures plus tard, et après…

Régulièrement, vérifiez l’état de votre sitemap et les retours de Google sur son traitement. Il vous indique les erreurs à corriger.

Cette surveillance doit être régulière et particulièrement après l’annonce de changement dans les algorithmes du moteur de recherche. La page Vue d’ensemble de la console vous donne un aperçu rapide des problèmes à régler (ou pas selon vos choix – Google peu parfois être un peu autoritaire) ou des points à améliorer.

Généralement, les problèmes soulevés depuis le dernier changement d’algorithmes sont la vitesse d’affichage des pages et leur accessibilité mobile puisque Google en a fait un enjeu pour l’année 2021. Notons aussi que si votre site n’est toujours pas sécurisé par un certificat, il est temps de s’y mettre puisque Google a prévu selon la rumeur de s’indexer tous les sites non certifiés.

Google Search : surveillance des problèmes