Qu’est-ce que le cycle organisationnel de l’entreprise ? Quelle est son utilité ? Pourquoi s’en soucier ? Ce cycle est-il inévitable ?

Créer une entreprise, vous le saviez dès son projet, ce n’est pas la promesse d’ « un long fleuve tranquille », même après les écueils du démarrage : pas de répit ! Votre entreprise vit et doit s’adapter à chaque phase de son développement au risque de ne pas passer à l’étape suivante. C’est une course de fond au quotidien, une gymnastique intellectuelle et physique pour vivre aujourd’hui et penser demain. 

Alors, autant se poser les bonnes questions au bon moment…

Où en êtes-vous aujourd’hui dans ce cycle ? À quoi devez-vous préparer votre entreprise ? Existe-t-il des fondamentaux pour armer votre organisation contre les vents et les marées de notre société économique ?

Le cycle organisationnel de l’entreprise

Une organisation, quelle qu’elle soit, traverse durant son existence une série d’étapes composées de changements et de crises. Ces étapes prédictives sont au nombre de cinq. Elles composent le cycle de vie d’une entreprise.

Cycle organisationnel de l'entreprise

La création

C’est une période trépidante de créativité. Seul (ou avec vos associés), vous êtes aux commandes depuis le commencement, que vous soyez compétent ou non dans toutes les facettes de la gestion d’entreprise. Vous imposez votre style, votre vision des affaires et vos valeurs pour traverser les phases critiques de cette période : capitalisation, développement de l’offre de produits et services, recrutement des futurs « généraux ». Votre priorité est la survie : placer votre produit sur son marché, être visible, bref, de vous faire connaître.

Cette étape est aussi connue sous les appellations New venture (Flamholtz & Randle, 2007) ou de créativité (Greinier, 1972)

L’expansion

L’offre de l’entreprise a séduit un marché grâce à votre vision du produit ou du service. Vos valeurs sont la norme dans l’entreprise. Vous recrutez des personnes qui vous ressemblent ou qui vous sont complémentaires, mais compatibles avec votre personnalité.
À ce stade, vous sentez bien que vous êtes dans l’obligation de vous entourer de collaborateurs ou de partenaires experts pour déléguer certaines compétences que vous ne possédez pas, dont celles managériales.

La structure de l’organisation se formalise avec des niveaux managérial et opérationnel. Les effectifs augmentent pour répondre aux besoins de compétences et à la charge de travail.

La stabilisation

L’offre de l’entreprise initiée par vos valeurs séduit toujours son public. Sa popularité s’est transformée en notoriété (demande à long terme). Cette période de stabilité peut durer entre 10 et 50 ans. Elle est propice à l’instauration d’une structure organisationnelle stable et une professionnalisation de l’organisation pour améliorer l’efficacité interne : formalisation des outils et des procédures.

Cette maturité organisationnelle entraîne généralement, selon Greiner (1972) une augmentation continue des effectifs.

Le déclin et sa période critique

Sans innovation ou pénétration de nouveaux marchés afin d’initier un nouveau cycle de croissance, ou encore le maintien d’une stratégie stable et de confort, l’organisation va rencontrer progressivement naturelles (crise des valeurs, économiques et financières, etc)

Ainsi, après une période plus ou moins longue de stabilité, un changement naturel de la société – valeurs sociales, culturelles et ses besoins – va impacter l’entreprise. Ce déclin va apporter de profondes remises en question au sein de l’entreprise dont les équipes s’étaient installées durablement dans une période de confort. L’organisation entre dans une période critique. C’est une lourde période de crise où la forme de l’entreprise pour l’avenir est progressivement remise en question. L’équipe dirigeante est amenée à prendre des décisions graves et difficiles pour amorcer la période suivante.

La réorganisation, la transmission ou la disparition

L’équipe dirigeante doit revoir ses fondamentaux (ses valeurs) afin qu’elles correspondent à la nouvelle société et à la demande du marché. Cependant, il ne s’agit pas d’en créer de nouvelles, mais d’actualiser les valeurs fondatrices pour débuter un nouveau cycle, grâce à cette revitalisation de l’organisation. Cette période est très douloureuse à tous les niveaux de l’entreprise. C’est une période de changement (restructuration) avec ce qu’elle comporte habituellement : des peurs, des freins, des meneurs de frondes, le chantage des loyaux, etc.

L’intérêt du cycle de vie des organisations pour les Ressources humaines (RH) ?

A chaque étape de vie de l’organisation, elle va avoir des besoins en ressources humaines (effectif, structure et compétences). Connaître le cycle permet au gérant, puis au service RH d’adopter la bonne stratégie en fonction de la période traversée et de prévoir la suivante : besoins en compétences, besoins d’encadrement, effectif, etc. 

Cela aussi que les besoins en gestion vont se différencier selon la période : le service RH évolue ainsi aussi en fonction de la période. Du bricolage du début (sous-traitance des paies, notes de frais et congés gérés par le gérant), ce service va ensuite se doter d’outils pour gérer lui-même la paie et la gestion des ressources humaines, ainsi que sa formation. La réduction des effectifs amènera aussi son lot de changements au sein du service comme de l’entreprise plus globalement.

Où situez-vous votre entreprise dans le cycle organisationnel ? Quelle est la prochaine étape ? Comment allez-vous préparer cette nouvelle période ?

L’intérêt du cycle de vie sur la gestion financière de l’entreprise

A chaque étape de sa vie, l’organisation va devoir financer les moyens nécessaires à sa survie dans la période qu’elle traverse et celles qu’elle doit traverser. Ces capitaux peuvent être matérialiser par :

  • le capital social de l’entreprise
  • des comptes courants d’associés
  • des levées de fonds (investisseurs, apporteurs de fonds)
  • l’investissement de business Angels
  • des prêts bancaires
  • du financement participatif (crowdfunding)
  • etc.

Cycle organisationnel - financements

En conclusion, avoir une connaissance du cycle organisation d’une entreprise pour permet d’avoir une vision à long terme pour prévoir ses besoins, les écueils et donc anticiper. Ce cycle est évidemment un stéréotype et les étapes peuvent être plus ou moins longues et plus ou moins accentuées selon ce qui aura été mis en œuvre pour la survie de l’entreprise.


Pour aller plus loin :