Comment réduire efficacement vos impôts ?

Entrepreneur

Comme chaque année, les contribuables français doivent remplir leur déclaration de revenus pour régulariser leur situation fiscale. Dans cet article, découvrez tout ce que vous devez savoir sur la déclaration de 2024 : des délais aux mises à jour, ainsi que des astuces pour réduire votre facture fiscale.

Déclarer ses frais réels pour maximiser ses déductions

Un des moyens les plus simples de réduire votre impôt sur le revenu est de déclarer vos frais réels plutôt que d’opter pour l’abattement forfaitaire de 10%. Si vos frais professionnels dépassent 10% de vos revenus, il est dans votre intérêt de les détailler afin de maximiser vos déductions fiscales.

Dons aux associations

Les dons faits aux associations d’intérêt général ou reconnues d’utilité publique donnent droit à une réduction d’impôt de 66% du montant donné, dans la limite de 20% du revenu imposable. Certains dons, notamment ceux faits à des organismes venant en aide aux personnes en difficulté, permettent même une réduction de 75% jusqu’à 1000 €.

Emploi d’un salarié à domicile

Si vous employez quelqu’un à domicile pour des tâches ménagères, du jardinage, du soutien scolaire ou de l’assistance informatique, vous pouvez déduire 50% des sommes versées de vos impôts, jusqu’à un plafond annuel de 12 000 €.

Investissements immobiliers et plans d’épargne retraite

Programmes de défiscalisation immobilière

Des programmes comme la loi Pinel offrent une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 21% du prix d’achat sur 12 ans en échange d’un engagement locatif. Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) exonérées d’impôt proposent également des avantages attractifs avec des déductions allant jusqu’à 65% sur les revenus locatifs.

Epargner pour la retraite

Une autre voie à ne pas négliger : les cotisations versées dans un plan d’épargne retraite sont déductibles du revenu imposable dans certaines limites. De plus, l’accueil à domicile d’une personne âgée de plus de 75 ans disposant de faibles ressources permet une déduction allant jusqu’à 3968 € par an.

  • Pensions alimentaires : Les versements effectués aux enfants majeurs ou parents dans le besoin sont déductibles jusqu’à 6674 € par bénéficiaire.

Les délais clés pour 2024

Il est essentiel de respecter les dates butoirs pour éviter toute majoration de taxes. Voici les principales échéances selon votre situation :

  • Jeudi 23 mai 2024 : Deadline pour les départements numérotés 1-19 et pour les non-résidents.
  • Jeudi 30 mai 2024 : Deadline pour les départements numérotés 20-54.
  • Jeudi 6 juin 2024 : Deadline pour les départements numérotés 55-974/976.
  • Mardi 21 mai 2024 : Deadline pour les déclarations papiers.

Attention ! En cas de retard, vous pourriez être soumis à une majoration de vos impôts entre 10% et 40% selon la durée du délai.

Nouveautés de la déclaration 2024

Nouvelle échelle ajustée pour l’inflation

La bonne nouvelle, c’est que l’échelle de l’impôt sur le revenu a été ajustée de 4,8% pour tenir compte de l’inflation. Voici les nouveaux seuils pour les revenus de 2023 :

  • Jusqu’à 11 294 € : 0%
  • De 11 295 € à 28 797 € : 11%
  • De 28 798 € à 82 341 € : 30%
  • De 82 342 € à 177 106 € : 41%
  • Au-delà de 177 106 € : 45%

Extensions des avantages fiscaux

Diverses programmes de défiscalisation sont reconduits cette année :

  • Le déficit foncier déductible pour les propriétaires rénovant un logement énergivore est doublé, passant à 21 400€ par an.
  • Les dons aux associations promouvant l’égalité des genres bénéficient désormais aussi de la réduction d’impôt de 66%.
  • Une réduction exceptionnelle de 92% s’applique aux locations meublées touristiques en dehors des zones tendues.

Déclaration via smartphone

L’administration fiscale a lancé une nouvelle application mobile, Impots.gouv, permettant de faire sa déclaration depuis son smartphone. La déclaration 2024 inclut donc plusieurs changements, tels que la revalorisation de l’échelle de l’impôt sur le revenu de 4,8% pour refléter l’inflation, l’extension de certains avantages fiscaux comme le déficit foncier pour les propriétaires ou les dons aux associations, et la possibilité de déclarer ses revenus via l’application mobile Impots.gouv pour les situations plus simples.

Pour les départements numérotés 1-19 et les non-résidents, la date limite est fixée au 23 mai 2024. Pour les départements numérotés 20-54, vous avez jusqu’au 30 mai 2024. Enfin, pour les départements numérotés 55-974/976, la date limite est fixée au 6 juin 2024. Si vous dépassez ces délais pour déclarer vos revenus, vous pourriez être soumis à une surtaxe sur vos impôts. Celle-ci varie de 10% si le retard n’excède pas 30 jours, à 20% jusqu’à 60 jours de retard, et enfin 40% au-delà de ce délai. Des intérêts sur les paiements tardifs à 0,2% par mois peuvent également être ajoutés.

En suivant ces conseils et en profitant des différents dispositifs de défiscalisation, vous pourrez optimiser votre déclaration fiscale pour 2024 et réduire significativement votre impôt sur le revenu. Ne laissez pas passer les délais et assurez-vous d’utiliser toutes les options disponibles pour alléger votre charge fiscale.